L'Office du Mage Queux

Journal d'expérimentations culinaires, majoritairement végétales

Riz au lait "des îles"

Publié le 05/04/2020 - Aucun commentaire

J'ai appelé ça comme ça à cause de ce que j'ai mis dedans, parce que ça fait un peu version dérivée du riz au lait, mais voilà. J'avais du lait de coco, et plus d'arôme vanille, alors j'ai adapté.
Promis, je mets bientôt du salé !

Pour 4 à 6 personnes :
Matériel :
Casserole, cuillère, couvercle.

Ingrédients :
- 120g de riz (rond/arborio/à sushi)
- 1 boîte de lait de coco (400 mL)
- 60 cL d'eau
- 1 bouchon de rhum (pour moi, rhum arrangé aux clémentines)
- 1 cuillère à soupe d'eau de fleur d'oranger
- 1 bâton de cannelle
- 2 cuillères à soupe de sucre
- 1 poignée de raisins secs

Dans une casserole, porter à ébullition les liquides avec le sucre, les arômes et épices. Mélanger pour faire fondre le sucre.
Verser le riz et les raisins secs. Baisser le feu et laisser cuire à couvert pendant environ 45 minutes.
Quand le riz commence à être bien cuit et qu'il n'y a plus beaucoup de liquide en plus, éteindre le feu et laisser (à couvert) le riz absorber le reste de liquide.
Laisser refroidir avant de manger !

Tags de l'article :

Mugcake au chocolat

Publié le 24/03/2020 - Aucun commentaire

Comme on est enfermés chez nous et que même si on a le temps de cuisiner on en a pas forcément trop la motivation, une recette de mugcake au chocolat avec quasi que des ingrédients non périssables. Il m'a fallu pas mal d'essais pour arriver à un résultat qui me convenait mais maintenant je maîtrise.
Avant d'arrêter de cuisiner des produits d'origine animale, j'aimais pas trop les mugcakes car j'y mettais un œuf entier et je trouvais que ça avait trop goût d'œuf. La version végétalienne est donc le parfait compromis.

Pour un mugcake (une personne) :
Matériel :
Un mug ou bol
Une cuillère
Une balance
Un micro-ondes

Ingrédients :
50g de farine
50g de sucre
30g d'huile neutre
1 cuillère à café de cacao
1/2 cuillère à café de levure chimique
1 pincée de sel
(Facultatif) Quelques gouttes d'extrait de vanille, ou un peu de cannelle
1 cuillère à soupe de lait végétal
Deux carreaux de chocolat

Commencez par mélanger les ingrédients secs et l'huile dans le mug. Ajoutez le lait végétal, mélangez : la pâte doit avoir une consistance type pâte à gâteau classique, assez épaisse mais homogène.
Placez les deux carreaux de chocolat dans la pâte afin d'avoir un coeur fondant à la cuisson.
Faites cuire au micro-ondes, environ 1 minute à 900W (à adapter en fonction de vos goûts et de la puissance de votre micro-ondes).
Laissez refroidir un peu puis appréciez.

Tags de l'article :

Cookies !

Publié le 24/02/2020 - Aucun commentaire

Vu que je n'arrive décidément pas à avoir une motivation régulière pour poster, je posterai, eh ben, quand ça me prendra. Mais du coup si je poste ça veut dire que j'ai un truc que j'ai vraiment envie de partager !

En ce moment j'aime bien me préparer un goûter pour quand je sors de ma formation et que j'attends mon train pour rentrer, du coup j'ai décidé de me faire des cookies. Des gros cookies, comme ceux qu'on trouve en boulangerie.

Donc j'ai un peu improvisé à partir de cette recette même si au final ça n'a plus grand chose à voir parce que la recette de base est sans gluten et pas vegan et que les miens sont vegan et avec gluten. Mais bon. L'inspi vient de là. Si vous voulez faire vegan sans gluten vous pouvez faire un mix.

Je sais qu'il y a déjà des tas de recettes de cookies vegan en ligne mais ils sont vraiment comme je voulais (ce qui n'est pas le cas d'habitude) du coup je suis content ! En fait ils ressemblent pas mal à des cookies Subway.

Pour 8 gros cookies (ils font une bonne dizaine de centimètres de diamètre) ou... davantage de cookies plus petits, je sais pas, à vue de pif une douzaine :
- 60g d'huile neutre (tournesol, coco...)
- 50g de sucre en poudre
- 110g de vergeoise (ou muscovado, ...)
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
- 1 cuillère à soupe de compote de pommes
- 1 cuillère à café de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 180g de farine
- si nécessaire, 1 ou 2 cuillères à soupe de lait végétal
- 100 g de pépites de chocolat

Préchauffer le four à 175°C.
Dans un grand saladier, battre au fouet l'huile avec les sucres. Ajouter la vanille et la compote, puis le sel et la levure, mélanger à chaque fois. Ajouter la farine en deux fois. Si la pâte est trop épaisse et qu'elle est difficile à travailler, rajouter un peu de lait végétal. Elle doit être suffisamment épaisse pour pouvoir former des boules, mais bien collante et souple. Quand la pâte est homogène, incorporer les pépites.
Prélever des boules de pâte avec une cuillère en fonction de la taille des cookies désirée, et les placer sur une plaque recouverte de papier cuisson ou autre matière qui empêche d'adhérer (plaque graissée, tapis de cuisson...). Penser à laisser plusieurs centimètres entre les cookies : ils vont s'étaler et gonfler pendant la cuisson.
Une fois le four chaud et les cookies sur la plaque, mettre la plaque au four. La cuisson dépendra de la taille des cookies : pour mes gros cookies j'ai laissé une bonne vingtaine de minutes, mais pour des cookies de taille plus classique, 12 à 15 minutes devraient suffire en fonction du four. Visuellement, ils doivent avoir commencé à dorer sur les bords.
Une fois la cuisson terminée, laisser les cookies refroidir, de préférence en les plaçant sur une grille. Ils sont assez mous à la sortie du four, ils durciront en refroidissant.

Suggestion : pour les personnes étranges qui n'aiment pas le chocolat, on peut remplacer les pépites par des fruits secs (raisins, cranberries...). Pour les gens comme moi qui aiment vraiment beaucoup le chocolat, on peut rajouter du cacao dans la pâte. On peut évidemment utiliser des morceaux de chocolat taillés au couteau à la place des pépites, etc. etc. Enfin amusez-vous, les cookies c'est bon.

Tags de l'article :

Velouté de lentilles corail

Publié le 27/12/2019 - Aucun commentaire

Désolé pour le manque d'updates, nouveau rythme et pas eu le temps de tester beaucoup de trucs chouettes, mais là j'en ai quelques-uns en stock et je vais m'adapter à mon nouveau rythme, ça va revenir ^^.
Pour reprendre, une petite impro rapide et surprenamment sympathique à faire avec trois fois rien.

Pour 2 personnes
Ingrédients :
- Un grand verre (25 cL) de lentilles corail sèches
- 55 cL d'eau
- 3 grosses cuillérées à soupe de crème de coco
- 1 cuillérée à soupe de mélanges d'épice style curry ou colombo
- Au goût : sel ou sauce soja

Faites cuire les lentilles corail dans l'eau. Quand elles commencent à être cuites (une vingtaine de minutes), rajoutez la crème de coco et les épices. Laissez cuire encore un peu, jusqu'à ce que ce soit très fondant. Au besoin, écrasez à la fourchette ou passez un coup de mixeur plongeant. Ajustez l'assaisonnement. Voilà !

Tags de l'article :

Tian de potimarron

Publié le 05/12/2019 - Aucun commentaire

Aujourd'hui juste une adaptation végétalienne de cette recette (qui est déjà végétarienne).

Pour 4 à 6 personnes (ça dépend de la taille du potimarron)
Ingrédients :
- 1 potimarron
- 1 oignon
- 1 poignée de riz (environ 60g)
- 10 cL de crème végétale (soja, riz, avoine...) ou 1 yaourt de soja (nature)
- 25 cL d'eau + 2 cuillérées à soupe
- 1 cube de bouillon de légumes
- 1 cuillérée à soupe de fécule de maïs
- 2 cuillérées à soupe de levure diététique
- 1 cuillérée à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre, muscade (au goût)

Porter les 25 cL d'eau à ébullition et y faire fondre le cube de bouillon.
Éplucher le potimarron et le couper en dés ; éplucher l'oignon et le couper en rondelles.
Faire chauffer une poêle ou une casserole avec l'huile d'olive.
Faire revenir l'oignon et le potimarron jusqu'à ce que l'oignon ramollisse et devienne translucide.
Ajouter le riz et le bouillon, sel (à ajuster car le bouillon peut déjà être bien salé), poivre, laisser cuire (à couvert) pendant 20 minutes.
Pendant ce temps préchauffer le four à 230°C.
Diluer la fécule de maïs dans les 2 cuillérées d'eau : on a notre substitut d'oeuf pour ajouter du liant.
Mélanger cette mixture, la crème végétale, la levure diététique, assaisonner avec la muscade.
Ajouter ceci au potimarron quand il est cuit, mettre dans un plat allant au four. Enfourner et laisser cuire pendant 15 minutes environ (on peut saupoudrer d'un peu plus de levure diététique pour faire gratiner).

Tags de l'article :

Deux en un : Pain maison et houmous mixte au jus d'olives

Publié le 28/11/2019 - Aucun commentaire

Ça m'embête toujours de jeter le jus des boîtes d'olives (en plus je trouve ça super bon), du coup j'ai cherché quoi en faire : plein de possibilités et parmi les idées, un houmous mixte pois chiches et haricots blancs ! Du coup j'ai testé ça. Et comme le houmous c'est toujours mieux avec du bon pain, genre du pain maison, en bonus ma recette (en essayant de détailler le plus possible parce que c'est pas forcément évident quand on n'a pas l'habitude !)

Pour le houmous mes proportions pois chiches/haricots sont venues de ce que j'avais sous la main (j'en avais fait cuire pour d'autres choses), mais à adapter en fonction des goûts, moitié/moitié ça doit être bien aussi.
Des expérimentations de pain au levain viendront... j'avais fait un levain une fois mais j'avais pas compris des trucs du coup il était pas terrible, ça reviendra un peu plus tard... J'indique tout pour le faire à la main + four, je n'ai pas de machine à pain, mais pour ce que j'en sais les proportions seraient correctes aussi à la MàP. J'utilise un mélange farine blanche + complète car basiquement, la complète c'est meilleur mais ça lève plus difficilement et c'est aussi nettement plus cher, du coup je fais des compromis. Vous pouvez très bien utiliser que de la blanche, que de la complète ou semi-complète, ... Mais il peut falloir adapter votre quantité d'eau et temps de levée en fonction.

Et des ressources :
Un site super complet sur le pain
Une conférence sur le pain au levain

Pour le pain : (Un gros pain de 500g ou deux petits)

Matériel :
- Un grand saladier
- Une spatule ou cuillère en bois
- Un torchon propre
- Un four
- Un récipient qui ne craint pas la chaleur

Ingrédients :
- 500g de farine (je divise en 350g farine blanche T65/150g farine complète T150) + un peu plus pour le plan de travail
- 30 cL d'eau tiède
- 1 sachet de levure de boulanger déshydratée (ou 20g de levure fraîche)
- 10g de sel
- 1 verre d'eau (pour la cuisson)
- facultatif : graines (pavot, tournesol...)

Diluer la levure dans un peu d'eau tiède. Attendre une dizaine de minutes qu'elle se réhydrate (pour la déshydratée, bien sûr).
Mettre dans le fond du saladier le sel, puis la farine (le sel ne doit pas être au contact direct de la levure sous peine de nuire à son action).
Ajouter la levure et le reste d'eau. Bien mélanger puis commencer à pétrir sur votre plan de travail fariné. Si la pâte vous semble trop difficile à travailler, rajoutez un peu d'eau ; si elle colle trop, rajoutez de la farine. Le pain n'est pas vraiment une science exacte, ça dépend de vos farines, de la température...
Là il va falloir pétrir pendant 15 à 20 minutes. Le but c'est de travailler la farine pour développer le gluten et que la pâte devienne assez élastique, si on appuie dessus le creux doit se résorber rapidement. (une astuce pour savoir quand c'est assez pétri)
Ensuite, remettre la pâte dans le saladier et couvrir d'un torchon. Laisser lever la pâte pendant environ une heure, ou jusqu'à ce qu'elle double de volume. Quand il fait chaud on peut la laisser à température ambiante, quand il fait plus froid c'est bien de la mettre sur un radiateur, dans le four (éventuellement préchauffé bas)...
Quand la pâte a suffisamment levé, on va façonner notre ou nos pains. On remet la pâte sur le plan de travail, et on va la replier pour emprisonner encore davantage d'air dedans, et qu'elle se tienne bien. (Cette vidéo m'a vachement aidé à comprendre comment on faisait.)
Placer le pain sur la plaque, ou dans une banette. Si on utilise des graines on peut les saupoudrer dessus. Laisser lever à nouveau (pareil, torchon, endroit chaud) une heure ou jusqu'à ce que la pâte double de volume.
Préchauffer le four le plus haut possible (idéalement 300°C) avec votre récipient au fond. Quand le four est chaud, enfourner le pain, et jeter un verre d'eau dans le récipient : la buée qui va se former va aider à faire une belle croûte. Au bout d'une dizaine de minutes de cuisson, baisser la température à 210°C et poursuivre la cuisson (40 minutes pour un gros pain, 30 minutes pour deux petits).
Pour vérifier si le pain est cuit, toquer dessus : il doit sonner creux. Après la cuisson, le laisser refroidir 1h (afin que la mie termine de cuire à l'intérieur) avant de le couper. Pour la conservation, l'emballer dans un torchon.

Pour le houmous : (environ 275g)

Matériel :
- Un mixeur (c'est faisable à la fourchette si on est motivé⋅e)

Ingrédients :
- 150g de pois chiches cuits
- 50g de haricots blancs cuits
- 1 cuillérée à soupe de jus de citron
- 1 cuillérée à soupe d'huile d'olive
- 5 cL de jus d'olive
- 2 gousses d'ail
- 1 cuillérée à soupe de levure diététique
- sel, poivre

Si vous utilisez des légumineuses sèches il vous faudra d'abord les laisser tremper 8 à 12h dans l'eau, jeter l'eau puis les faire cuire (le poids est environ multiplié par 3 entre sec et cuit donc 150g de pois chiches cuits correspond à peu près à 50g secs).
Ensuite c'est très simple : mettre tous les ingrédients sauf le jus d'olive dans le mixeur (ou dans un saladier si vous faites à la main ou au mixeur plongeant) et ajuster la quantité de jus d'olive que vous voulez ajouter en fonction de la texture que vous voulez : n'en mettez qu'un peu au début, mixez un peu, rajoutez si besoin... Vous pouvez également rajouter des herbes, des épices (cumin...).

Tags de l'article :

Sauce aux champignons

Publié le 21/11/2019 - Aucun commentaire

L'inspiration de cette sauce vient à la base de cette recette de poutine vegan.
Normalement je n'aime pas les champignons à cause de la texture, mais j'aime le goût, donc une sauce crémeuse qui va me donner le goût sans que j'aie à avoir la texture en bouche, c'était parfait ! Ensuite j'ai fait un paquet de tests pour arriver à un résultat que je trouve vraiment satisfaisant.

Dans cette sauce j'ai tendance à utiliser de la fécule de tapioca, car elle donne une texture un peu différente de la fécule de maïs, plus filante, un peu comme du fromage fondu. Ça se trouve facilement en épicerie asiatique. Mais avec juste de la fécule de maïs c'est bien aussi !

La combo champignons + sauce soja c'est un peu le secret de l'umami. D'ailleurs fun fact, ce genre de sauce aux champignons peut être utilisé comme substitut de la sauce aux huîtres dans certaines cuisines asiatiques (cuisine thaï par exemple). Mais probablement plutôt avec des champignons de style shiitake ! (et faire quelques autres ajustements sur l'assaisonnement évidemment.) Moi j'utilise en général des champignons de Paris car c'est ce que j'ai facilement, mais on peut utiliser ceux qu'on veut (même si je sais pas trop ce que ça donnerait avec des champignons réhydratés).

Pour l'assaisonnement, c'est ce que moi je fais plus ou moins mais pour moi une recette c'est plus une base d'inspiration qu'un guide à suivre à la lettre !

Et sinon ça peut aller très bien avec des pâtes, des boulettes (de lentilles par exemple), du seitan... en fait c'est tellement bon que ça va avec un paquet de trucs.

Matériel :
- Une casserole
- Un couteau
- Une planche à découper
- (facultatif) un mixeur plongeant

Ingrédients :
Pour 2 personnes
- 1/2 oignon
- 1 gousse d'ail
- 1 boîte de champignons de Paris
- 1/4 L d'eau (on peut aussi utiliser du bouillon, ou le jus des champignons, ou du lait végétal)
- 1 C à S de fécule de maïs
- 1 C à S de fécule de tapioca (facultatif, remplacer par de la fécule de maïs sinon)
- 1 C à S de levure diététique
- 1 C à S d'huile d'olive
- 1 C à S de sauce soja
- 1 C à C de thym
- 1/2 C à C de muscade
- poivre
- cardamome

Faire chauffer l'huile d'olive dans une casserole. Faire revenir l'oignon, l'ail et les champignons (émincés et égouttés) avec le thym.
Quand ils ont commencé à bien dorer et ramollir, rajouter les fécules, remuer pour qu'elles enrobent bien les champignons. Rajouter l'eau/le bouillon, la sauce soja. Mélanger et laisser épaissir.
Une fois la consistance désirée atteinte, rajouter la levure et les épices. Si c'est trop épais, rajouter du liquide ; si c’est trop liquide, laisser évaporer un peu plus.
On peut mixer la sauce, on peut aussi mettre de côté une partie des champignons pour les rajouter au dernier moment. On peut aussi utiliser des champignons frais ou surgelés.

Tags de l'article :

Mieux que du Nutella

Publié le 17/11/2019 - Aucun commentaire

J'avais une boîte de crème de coco à peine entamée au frigo, je me suis donc demandé ce que je pouvais en faire. J'ai d'abord pensé à des truffes, mais en fouillant et en me disant qu'après tout, les truffes c'est jamais que de la ganache roulée dans du cacao, je suis tombé là-dessus.

Comme j'adore tout ce qui est "goûts de Noël" j'ai aussi rajouté un peu de rhum arrangé aux clémentines et de cannelle dedans. On pourrait mettre d'autres épices du genre (muscade, cardamome, girofle...).

Ça doit bien fondre, donc super sur des crêpes par exemple, mais on peut aussi s'en servir comme pâte à tartiner sur du pain ou autres.

J'avais un petit pot de Nutella vide qui traînait dans mon placard et en le ramenant, je me suis dit en regardant l'étiquette : "ce que je suis en train de faire c'est mieux que du Nutella donc il faut que je fasse l'étiquette appropriée !"Donc après avoir stérilisé mon pot j'ai retiré l'étiquette et j'ai fait une petite étiquette adaptée.

Je mets les proportions pour une boîte entière de crème, avec ma boîte entamée j'ai quasiment rempli un pot de nutella de 400g, donc avec la boîte entière on doit à peu près avoir le pot plein.

Mon pot de

Pour les gens qui n'aiment pas la noix de coco ou y sont allergiques, on ne peut pas vraiment substituer ça par un autre lait végétal car la crème de coco épaissit beaucoup au froid, mais je ferai sûrement d'autres recettes de pâtes à tartiner vegan dans l'avenir.

Matériel :

- Une casserole
- Une autre casserole plus petite ou un autre récipient (grand bol en inox, en verre...) pour le bain-marie
- Un pot préalablement stérilisé

Ingrédients :
Pour un pot d'environ 35 cL
- Une boîte de crème de coco (ou lait de coco) de 400 mL, de préférence bien froide
- 115 à 130g de chocolat noir à pâtisser
- (facultatif) De quoi aromatiser : j'ai mis un bouchon de rhum aux clémentines et une grosse cuillerée à café de cannelle, on peut imaginer d'autres épices, de la vanille...

Faire bouillir un peu d'eau dans la casserole la plus grande.
Dans l'autre, mettre le chocolat cassé en morceaux puis verser la crème ou le lait de coco, sans mettre l'eau de coco qui reste au fond. Ce sera moins épais avec du lait que de la crème. Plus votre lait ou crème sera froid, plus il sera solide et facile à séparer de l'eau.
Quand l'eau bout, placer sur la casserole d'eau le récipient contenant vos ingrédients. Laisser fondre en mélangeant régulièrement jusqu'à ce que tout soit bien liquide et homogène.
Retirer du bain-marie et ajouter vos éventuels arômes.
Verser dans un pot et laisser épaissir au frais.

L'eau de coco qu'on n'a pas utilisée peut par exemple servir dans un curry !

Tags de l'article :

Expérifermentation n° 1 : Yaourts végétaux

Publié le 17/11/2019 - Aucun commentaire

J'ai fait quelques expériences de fermentation et j'ai fini par décider de faire mes propres yaourts végétaux, pour tester et pouvoir les faire avec les laits que je voulais et les repiquer facilement, d'autant que dans le commerce ça reste assez cher.

Du coup j'ai cherché des ferments (j'ai trouvé des ferments pour desserts végétaux en magasin bio (ceux-ci), on peut aussi utiliser des capsules de probiotiques apparemment, je testerai aussi ça, à voir le plus efficace et ce qui revient le moins cher).

J'ai pour l'instant testé avec du lait de coco et avec du lait de soja. Ça a été assez concluant pour les deux, bien que le lait de coco fasse une texture un peu bizarre (le gras se solidifie pas mal autour de la cuillère, c'est un peu granuleux) et demande beaucoup plus de temps de fermentation (environ 24h contre 8 à 12h pour le lait de soja).

Si on utilise d'autres laits végétaux (riz, avoine, amande...) ça n'épaissira pas vraiment à la fermentation, du coup on peut soit utiliser un mélange de laits, soit rajouter un épaississant comme l'agar-agar.

Un article super complet sur tout ça et d'autres choses ici

Est-ce qu'il faut une yaourtière ? En théorie oui, mais on peut utiliser d'autres techniques. Pas mal de gens le font avec la chaleur de la lampe du four. Vu que je ne peux pas laisser la lampe de mon four allumée si le four est éteint, je le préchauffe (à environ 55°, j'essaierai un peu plus bas) et je mets mes pots dans le lèchefrite rempli d'eau chaude. L'important c'est que la température reste stable tout le long de la fermentation.

Matériel :
- Un ou des récipients (pas de métal ; du verre ou du pyrex c'est très bien), stérilisés
- Un environnement à température stable (yaourtière, four, cuiseur à riz...)

Ingrédients :

Pour environ 4 pots de 125 g
- 500 mL de lait de soja
- Un sachet de ferments, ou une ou deux gélules de probiotiques (je n'ai pas testé donc je connais pas les quantités exactes à utiliser), ou environ 100g de yaourt (du commerce ou d'une fournée précédente).
- Si vous voulez aromatiser : arôme vanille, sucre, sirop d'agave, confiture, crème de marrons... ou que sais-je encore (plein d'idées ici)

Porter le lait à ébullition. (Si vous faites votre propre lait de soja, il vient déjà de bouillir, donc vous pouvez l'utiliser directement à ce moment-là.)
Attendre que le lait revienne à une température d'environ 40 à 50° ; s'il est trop chaud vous allez tuer les bactéries et vous n'aurez pas de fermentation. Si vous n'avez pas de thermomètre, quand c'est à peu près une température de bain chaud et que vous pouvez y tremper le doigt, c'est bon.
Ajouter les ferments ou probiotiques ou le yaourt et mélanger. Si vous mélangez des ingrédients au yaourt c'est le moment, mais pensez à en garder un nature pour pouvoir l'utiliser pour faire une autre fournée ensuite.
Verser dans le(s) récipient(s).
Placer dans votre yaourtière ou four préchauffé.
Faire preuve de patience et résister à l'envie de voir ce que ça donne, pour ne pas qu'il y ait de déperdition de chaleur.
Au bout de 8 à 12h, vérifiez que vos yaourts soient bien pris (le temps de fermentation change le goût et la texture mais je n'ai pas encore assez testé pour voir vraiment l'impact précis) et mettez-les quelques heures au frais avant de pouvoir en profiter !

Tags de l'article :

Introduction

Publié le 17/11/2019 - Aucun commentaire

Depuis à peu près un an et demi que je suis vegan et que j'ai une vraie cuisine (comprendre : de la place, un four qui cuit pour de vrai et autre chose que des plaques en fonte d'appartement étudiant), je me suis mis à faire pas mal d'expérimentations, parce que j'aime bien faire les trucs par moi-même, comprendre comment ça marche, découvrir et trouver des alternatives.
Donc sur ce blog il y aura un peu de tout ça : des recettes (plats divers, sauces, pâtisserie, bonbons...), mes tests de fermentation (boissons, yaourts, kimchi, levain...), et puis des idées diverses.
J'essaie autant que possible de proposer des alternatives et que mes explications soient claires et accessibles (parce que le vocabulaire de la cuisine, c'est pas toujours ça). Je suis loin d'être professionnel, tout ce que j'ai appris c'est principalement sur divers blogs et en testant des trucs à droite à gauche, mais ça peut toujours être utile de partager des compétences.

Il y aura majoritairement du végétalien, pas exclusivement car je risque de publier aussi des contributions extérieures, mais je préciserai toujours des possibilités d'adaptation en végéta*ien !
Si vous avez des questions, requêtes, quoi que ce soit, n'hésitez pas à laisser des commentaires !

Pour l'instant il n'y aura pas ou presque de photos sur le blog dans l'absence d'un appareil capable de prendre des photos correctes en ma possession... mais ça viendra !

Updates tous les jeudis.

Tags de l'article :